Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 21:29

 Ed, Min, une histoire d'amour qui échoue lamentablement, comme tant d'autres. Qui échoue, mais de manière forte, brutale, qui fait mal. Surtout pour Min.

  Mais celle-ci ne se laisse pas faire. A travers une longue lettre et tous les objets qui racontent leur histoire, elle raconte comment elle en est arrivée là. Et pourquoi, entre eux, c'est fini.

 

                     MON AVIS

 

  Eh bien, tout d'abord, il y a deux choses fondamentales que je tiens à dire! La première est un énoooooorme merci aux Editions Nathan pour m'avoir fait découvrir ce magnifique livre grâce à notre partenariat. Premier livre grâce à ça, donc merci beaucoup!

  La deuxième est bravo à Maira Kalman pour ces magnifiques illustrations qui rendent le livre plus inoubliable encore. Elles sont vraiment splendides, réelles et bien esquissées! Bravo! (Je ne sais pas tenir un crayon, mais du talent, c'est du talent et ça se remarque vite!) Il n'y a qu'à voir la couverture...mais alors les images à l'intérieur... Elles sont simplement sublimes!

  Bien! Maintenant que ceci est dit, je vais pouvoir passer aux choses sérieuses!

  J'ai juste adoré ce livre! C'est un peu vague, mais pas d'inquiétude : je vais préciser.

  Ce roman, sous forme de lettre que Min Green (Minerva, en fait) envoie à son ancien amour après leur rupture, concentre les quelques semaines qu'ils ont passées ensemble. A travers les objets offerts, trouvés ou volés, elle nous fait part de leur histoire, de leur amour inconditionnel entre elle, une passionnée de cinéma, une fille "à part", et lui, le cocapitaine de l'équipe de basket du lycée, le plus populaire de tout le bahut, celui avec qui toutes rêveraient de sortir. Celui qui l'a choisie elle. Lors de l'Amer-Anniversaire des 16 ans d'Al, le meilleur ami de la narratrice, qui ne l'avait même pas invité.

  Durant les premières dizaines de pages, je me suis dit "Quel intérêt?". Pourquoi nous raconter tout ceci. Une histoire dont on connaît déjà la fin, dont on sait déjà qu'elle va mal se terminer. En réalité, le but, selon moi, c'est juste d'exprimer la douleur du personnage de Min. D'exprimer à travers cette longue lettre tout ce qu'elle a pu vivre et de faire passer le message aux jeunes filles de son âge qu'une rupture de jeunesse n'est pas la fin d'une vie, mais au contraire une renaissance.

  Donc, chaque chapitre débute par un objet. Ou plutôt la représentation d'un objet. Un objet qui a marqué Min, et par conséquent leur histoire. Un objet qui lui rappelle les évènements qu'il a représentés. A chaque objet une anecdote, ou un moment de leur relation, parfois une simple phrase, un simple paragraphe, mais toujours une explication. Tous ces objets fourrés dans un carton dont elle tient désormais à se débarrasser. A rendre à Ed. Mais pas sans explication.

  Par conséquent, elle décide d'écrire une loooongue (oui, heureusement qu'elle écrit à certains moments, que le stylo rend l'âme, ou bien qu'elle s'est arrêtée sur le chemin de chez lui dans un café pour terminer son écrit, parce que sinon, 400 pages en quelques minutes, ça paraît un peu suspect!) lettre pour tout expliquer. Tout et pourquoi c'est fini.

  Une lettre qu'elle adresse à Ed. Elle emploie donc un tu assez déconcertant au premier abord, plaçant le lecteur à la place (si je puis me permettre, désolée pour le pléonasme!) d'Ed. Et au début, oui, c'est...choquant, presque! Vraiment très déconcertant.

  Et bien que cette lettre soit une lettre de vengeance, une lettre de rage et de soulagement, de récupération, de "relâchement", une lettre qui permette à Min de révéler à son ancien aimé tout ce qu'elle a sur le coeur et qu'elle n'a pas osé lui dire, de lui rappeler tout ce qu'ils ont vécu, qu'elle n'a pas oublié et qu'elle veut faire passer, l'écriture de la lycéenne est si douce, si poétique qu'on croirait que nos yeux glissent sur du velours. La lenteur agréable du texte ne peut que raffermir cette impression, et nous plonge dans le livre comme il nous plonge dans une léthargie peu commune, que je n'avais jamais encore éprouvée pour un livre. Mais là, c'est tellement doux et tellement profond qu'on se sent happé, entraîné dans la lettre. J'ai vraiment apprécié cette écriture qui collait parfaitement au personnage de Min, qu'on sent vulnérable, sensible, fragile tel un petit pétale de fleur que le vent pousse durement. Confrontée à ce garçon, dévorée d'amour, elle est prête à tout accepter. Enfin presque.

  J'avoue que ce livre m'a surprise. Il est tellement fort, mais animé d'une plume si paisible et pourtant rageuse...c'était très étrange de lire toutes ces émotions mélangées. Et lorsque je pense à l'auteur qui a du soit suer sang et eau pour donner ce résultat, soit se laisser simplement porter par sa propre poésie, je dis, franchement : chapeau! Une telle sensibilité est étonnante dans la littérature jeunesse. Ca dépasse même presque la sensibilité, à vrai dire. Je ne saurais pas vraiment vous définir, il faut lire pour ressentir.

  Une écriture qui révèle également bon nombre d'énumérations qui font tour à tour rire, sourire, pleurer, s'interroger (j'ai particulièrement aimé celle sur le lycée!) et qui nous font patienter, pour finir. Car elles sont pour la plupart d'une longueur...conséquente! Et pour la première, je me disais "Mais quand est-ce que ça va enfin se terminer?!" et finalement une fois l'action enfin présente, je ne l'ai pas vraiment enregistrée ; j'étais encore sur l'un des derniers mots de l'énumération qui m'avait intriguée. Du coup, je l'ai relue en entier...évidemment! Et après, on s'y fait et on les attend (pour ma part, en tout cas!), c'est apaisant et on patiente, on patiente jusqu'à ce que l'auteur décide que là, c'est bon, il peut reprendre. C'est assez amusant, en fait ; presque un jeu de piste qui développe toutes sortes d'idées! Énormément de très belles métaphores et comparaisons, aussi. J'ai toujours eu un penchant pour les métaphores, mais j'avoue qu'ici, les deux m'ont séduites. 

  D'autre part, les personnages sont très intéressants. Surtout Min, qui m'a charmée je dois dire. Elle est si forte et courageuse sous sa carapace fragile et douloureuse, si pudique que ça en devient touchant. C'est un personnage totalement à part (bon, ça je ne l'ai pas inventé : tout le monde le lui dit! Mais, pour moi c'est vrai) qui tente de ne pas tenir compte des avis des autres, mais qui n'y parvient pas toujours. Min, toute une poésie à elle seule. Min, un vrai rayon de soleil, enfin c'est comme ça que je la vois : qui éclaire la journée des personnes devant lesquelles elle passe. Un personnage vraiment atypique, mais qu'on s'approprie pourtant rapidement.

  J'ai beaucoup aimé Joan, aussi, la grande soeur d'Ed! Un personnage haut en couleur!

  Ainsi qu'une ribambelle d'autres (y compris les petites pestes, car oui, il y en a!) bien qu'il n'y ait pas tant de personnages. Enfin, je veux dire que je les ai tous aimés!

  Et Al. Lui, c'est une vraie perle! Un ami comme ça, ça n'est trouvable que dans des livres, presque! Un coeur d'or, partageur, rassurant, sensible, poétique (décidément, la poésie et ce livre...!) et réconfortant. (Non, non, je vous avais prévenus : on ne les trouve pas partout!)

  C'est un livre que j'ai bien vite dévoré et qui m'a envoûtée jusqu'au dernier millimètre carré. Un ouvrage digne d'être lu et adoré de beaucoup!

  Encore une fois, je remercie les Editions Nathan qui m'ont permis de découvrir ce sublime récit, cette histoire magnifique, bien que parfois douloureuse, mais toujours belle et poétique.

 

(Comporte 366 pages qu'on ne voit pas défiler!)

 

imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695 

 

                        Goutte!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Feuilleg 30/10/2012 10:57


Ce livre a vraiment l'air génial! Rien que la première couverture! L'histoire me parait interressante. Encore une magnifique chronique. Je ne sais pas comment tu fais. Bravo.

riviere-de-mots 30/10/2012 11:13



Merci, merci!!


Tu as eu bien du courage de tout lire! ^^


Pour le livre, oui, il est vraiment...spectaculaire! Je ne saurais même pas comment le définir! Il faut le lire pour ressentir, comme je le disais! ;-)



Je suis plongée dans...

Divergente, tome 2 https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRQG3vAL0vqIYAatIv8QMU3IBl768lDlPG7i4lGlSyFIK29QZonnw

Recherche

Ce blog est neutre en carbone!

 Eh oui! Qu'est-ce que vous attendez pour sauter le pas? Un blog neutre en carbone, ça fait du bien à l'environnement! Pour chaque blog inscrit,  

badge-co2 page vert 125 tpt

un arbre planté!