Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 21:21

Slade entre pour sa dernière année de lycée dans un dernier et nouveau bahut où tous les élèves sont friqués, arborant des yachts et des villas de rêve. Tous sauf lui qui peine avec sa mère et son nouveau copain Larry pour payer le loyer.

  Mais le jour de la rentrée, lorsqu'il sa cogne dans cette pimbêche de Mallory Garner, une des plus riches élèves, parfaite miss je-sais-tout, brillante en cours comme au piano ou ailleurs, il sent sa vie prendre une autre tournure.

 

                        MON AVIS

 

  J'ai emprunté de livre il y a maintenant plusieurs semaines, et lorsque j'ai vu qu'il était sur le haut de la pile, en relisant le résumé, je me suis demandé pourquoi j'avais emprunté ce bouquin. Après avoir lu les vingt premières pages, j'ai même pensé arrêter, mais je suis allée me renseigner sur différents blogs, voir s'il n'y avait qu'un jeu de chat qui court après la souris. Et puis, le thème qui semblait être abordé dedans m'a poussée à continuer, et je suis contente de ne pas voir abandonné trop vite!

  C'est ici une très belle découverte littéraire, assez dure, forte, émotionnelle et avec beaucoup de conséquences, mais une belle découverte. Cet ouvrage est en fait basé sur l'auto mutilation, un sujet sur lequel je n'avais encore rien lu, d'ailleurs, et que j'ai trouvé bien expliqué. Comme toutes les maladies un peu (enfin là, c'est plus qu'un peu) psychologiques, on a toujours du mal à comprendre ce que la personne en face de nous endure, quelles sont les raisons de cet entêtement à se faire du mal, car il est vrai que pour ceux qui ne l'ont pas vécu, c'est dur de se rendre compte.

  Toujours est-il qu'ici, nous avons le point de vue de Slade, qui au-delà de ses coups de gueule et de sa vie de presque-adulte de 16/17 ans, est un garçon réfléchi et impliqué qui nous ressemble vite et à qui on s'assimile rapidement. Poète et cycliste hors pair, il nous écrit souvent quelques vers tirés de ces poèmes sur lesquels il planche, parfois des nuits durant.

  Et puis, Mallory, cette jeune fille si talentueuse qui ne veut que le meilleur d'elle-même si ce n'est plus et s'inflige de violentes coupures ou scarifications en tous genres. Une jeune fille que l'on ne cerne pas très vite, malgré son étonnante franchise vis-à-vis de Slade. Elle lui révèle bien vite sa maladie, même s'il s'en rend compte par lui-même, elle lâche le morceau par à-coups, mais plutôt rapidement. Une jeune fille richissime qui a tout ce qu'elle désire excepté l'amour d'un père absent et d'une mère glaciale.

  Bon, évidemment, les deux se rapprochent vite, et une relation de confiance s'établit entre eux. Une relation un peu particulière, car Slade se met en tête d'aider la jeune fille à surmonter ses problèmes, angoisses et sa maladie dont elle n'a parlé à personne, mais se rend compte que c'est un poids bien lourd pour un adolescent de son âge que de prendre en charge une demoiselle de son âge avec autant de préoccupations.

  C'est un livre qui m'a particulièrement touchée par sa franchise et sa lucidité : les problèmes de ce genre ne se volatilisent pas d'un jour à l'autre, tout comme leurs origines qui est relativement progressive. Il faut du temps, des rechutes, et parfois, ça ne marche pas. C'est un roman fort écrit par un auteur assez impudique dans son écriture qui dit les choses comme il les pense à travers un personnage facile à s'approprier. Un style d'écriture d'ailleurs, très fluide mais pas très travaillé, qui ne relève pas de l'infaisable, bien qu'on ne se concentre pas vraiment sur ce point durant notre lecture!

  Une couverture, au passage, qui illustre extrêmement bien l'histoire, bien que très simple. Les lettres qui rentrent dans la chair des deux mains liées est une idée très bien trouvée, je trouve ça remarquable!

  Voilà, un livre dur à encaisser mais juste et très crédible comparé à beaucoup de romans relatant les maladies psychologiques telle que celle-ci. Une histoire d'amour semée d'embûches qui ne tombe pas dans le gnangnan ou les fleurs bleues mais qui nous soulève le coeur de tristesse, de compassion et d'empathie. Bien écrit et fluide, on rentre bien dans l'histoire après les quelques premières pages un peu longues.

Un bon roman qui vaut largement le coût d'être lu mais que je ne conseillerai pas, malgré tout, aux moins de 14 ans à cause de son thème et de sa justesse qui peut devenir parfois légèrement choquante, sans arriver non plus au-delà ce ça.

  Un coup de coeur pour moi, j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture qui nous en apprend beaucoup tout en relatant une histoire aux multiples facettes ainsi que la dure réalité de la vie et de ses déboires!

 

imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695imagesCAYVZ695

 

(Comporte 336 pages, qui se dévorent étonnamment vite, mais bon, c'est un livre de poche, en même temps!)

                           

                            Goutte!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Libellule 26/10/2012 10:36

La finesse de ta critique est éblouissante, subtile et profonde. J'ai également lu et adoré ce livre. Tes mots se figent en moi, et font ressortir ce que j'en ai pensé. Bravo :) !

riviere-de-mots 26/10/2012 17:16



Merci pour tous ces beaux compliments qui me font extrêmement plaisir! En plus, j'ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique car le livre est si pesant et si dur qu'en le refermant,
j'avais comme un manque, quelque chose d'assez indéfinissable, en fait... Et c'était tellement difficile d'arriver à exprimerun minimum ce que j'ai ressenti durant ma lecture que j'ai failli
abandonné...heureusement que j'ai tenu le coup, pour d'aussi beaux compliments! =)



Je suis plongée dans...

Divergente, tome 2 https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRQG3vAL0vqIYAatIv8QMU3IBl768lDlPG7i4lGlSyFIK29QZonnw

Recherche

Ce blog est neutre en carbone!

 Eh oui! Qu'est-ce que vous attendez pour sauter le pas? Un blog neutre en carbone, ça fait du bien à l'environnement! Pour chaque blog inscrit,  

badge-co2 page vert 125 tpt

un arbre planté!